«

»

Mar 15

« Jeudis du SPAN-CGT » avec les assistants de direction et de gestion : les fonctionnaires sont les garants de la neutralité et de l’égalité de traitement !

La troisième réunion des « jeudis du SPAN-CGT » s’est tenue le jeudi 8 mars. Tous les jeudis midis jusqu’à la mi-avril, l’ensemble des personnels de l’Assemblée seront invités par le SPAN-CGT à venir s’exprimer sur la manière dont ils perçoivent la réforme en cours, à s’informer sur leurs droits et sur la situation, à faire remonter les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien. Afin d’être au plus près des problématiques concrètes qui se posent, nous avons choisi de tenir ces réunions en principe par catégorie de personnel, parfois par service ou statut. Notre but : préciser nos revendications et faire entendre la voie des personnels dans une réforme définie par le haut.

Cette troisième réunion des « jeudis du SPAN-CGT » a été consacrée à la situation des Assistants de Direction et de Gestion (ADG). C’est la catégorie, avec les agents, la plus touchée par les baisses d’effectifs ces dernières années (‑ 25 %) et elle est en première ligne dans la réforme annoncée.

La participation significative à la réunion témoigne de la réalité du malaise et de l’ampleur des inquiétudes et des attentes.

La réunion a été l’occasion pour le SPAN-CGT de rendre compte de ses prises de position lors des rencontres avec les Questeurs et le Président, ainsi que lors de la commission de concertation, mais aussi de partager sa lecture de la lettre de mission adressée aux secrétaires généraux. Elle a été l’occasion pour les collègues présents d’aborder de nombreux sujets : le statut, les mobilités sans appel à candidature, les vacances de postes sans appel à candidature, les conditions de travail, les effectifs, l’évolution des métiers, la non compensation de la CSG, les rémunérations, l’externalisation et le traitement des contractuels.

Ce qui est ressorti clairement des débats :

La lettre de mission est comprise comme ayant pour principal mot d’ordre : « externalisons tout ce qu’il est possible d’externaliser ». Il a été relevé que tout était mis sur la table, donc que la question des rémunérations, qui a pourtant fait l’objet d’un accord récent, ne serait pas épargnée et que le sujet des retraites ne serait pas non plus écarté ;

L’important sous-effectif a des conséquences extrêmement négatives sur les conditions de travail dans un nombre croissant de services (charge de travail, qualité de service rendu), et la poursuite de la dégradation est inévitable à brève échéance compte tenu du nombre de départs à la retraite ;

La diminution continue des effectifs laisse présager l’extinction du corps et le recours accru à des prestataires extérieurs, à des intérimaires et à des contractuels pour en finir avec le statut qui dérange – dès lors que le nombre de personnels sous statut sera devenu minoritaire, sa suppression sera d’autant plus aisée ;

Beaucoup de contradictions ont été signalées : la grande satisfaction des députés pour la qualité du travail rendu par les fonctionnaires mais l’absence de soutien de leur part face aux dégradations futures, le souhait de mise à disposition de fonctionnaires dans les secrétariats de personnalités et au cabinet du Président et l’air du temps qui veut la disparition des fonctionnaires, la mobilité demandée aux ADG alors que certains postes sont immédiatement pourvus par des contractuels sans publicité interne.

Les personnels ne ressentent pas non plus de soutien hiérarchique, bien au contraire. De plus en plus d’encadrants sont coupés des réalités du travail quotidien des ADG. Des encadrants nommés sur des postes pour lesquels ils n’ont pas de compétence spécifique est un problème supplémentaire. L’investissement des ADG pour compenser les non remplacements est considéré comme normal alors qu’il entraîne des surcharges.

Il a été souligné que les deux corps les plus menacés (agents et ADG) sont paradoxalement les plus fervents soutiens à l’institution face aux personnes extérieures. Le sentiment d’appartenance est fort ainsi que le respect dû.

Seuls les ADG fonctionnaires garantissent la neutralité et l’égalité de traitement des dossiers et la continuité du service quels que soient les aléas politiques. Ils ont également une conscience accrue de leur devoir de discrétion et se demandent ce qu’il adviendra avec des contractuels n’ayant rien à perdre une fois leur contrat achevé.

Le recours aux personnels contractuels pose le problème du temps de la formation, longue, à consacrer par les fonctionnaires, la perte de toutes les connaissances acquises au départ du contractuel et, à nouveau, le temps de la formation à reprendre.

Enfin, un point important a été soulevé à la lecture de la lettre de mission du Président aux Secrétaires généraux dans laquelle il est écrit que « [Les Secrétaires généraux engagent] les réflexions et les consultations nécessaires, afin de rendre […] des orientations générales de réformes… » mais aucun entretien n’a eu lieu entre les syndicats et MM. les Secrétaires généraux. Une demande d’entrevue est fortement souhaitée avant la remise du rapport. Il a en conséquence été demandé qu’une unité syndicale se fasse et qu’un cahier de revendications signé par les trois organisations soit élaboré.

N.b. : après la réunion, les syndicats ont finalement été conviés par les secrétaires généraux. Le SPAN-CGT les rencontrera le vendredi 16 mars.

Les « jeudis du SPAN-CGT » continuent :

Prochaine réunion le jeudi 15 mars au Salon Mars 3 avec les gardiens surveillants.

                                   Calendrier des réunions

Date Lieu Catégorie
22 février 1er bureau Agents
1er mars 1er bureau Restaurants
8 mars Salon Mars 3 Assistants de direction et de gestion
15 mars Salon Mars 3 Gardiens surveillants
22 mars 4ème bureau Ouvriers professionnels
29 mars 1er bureau* Contractuels de tous les services *
5 avril 4ème bureau Informaticiens
12 avril 4ème bureau Administrateurs-adjoints
19 avril 1er bureau Administrateurs

Rédacteurs des comptes rendus

* NB. Restaurant du 7ème et de 15 h à 17 h pour les contractuels AGRAN.

1 ping

  1. Calendrier des “jeudis du SPAN-CGT” » Span CGT

    […] publié ici […]

Les commentaires sont désactivés.