Déc 21

Retraites : les propositions de la CGT pour un régime plus juste et plus solidaire !

Tandis qu’une nouvelle réforme des retraites se profile, il est indispensable de bien maîtriser et faire connaître les propositions de la CGT.

Face aux arguments de faux bon sens, arguant d’un caractère inéluctable de toute réforme régressive, il sera nécessaire d’apporter des arguments solides. Car oui, des solutions existent pour rendre le régime de retraite plus juste et plus solidaires !

Le tract ci-dessous récapitule les grands enjeux et synthétise les principaux leviers d’actions à mobiliser.

Télécharger (PDF, 139KB)

Déc 12

Mardi 12 décembre à 12h30 : contre la sous-traitance !

Les salariés d’Onet propreté et Hemera, entreprises sous-traitantes de la SNCF et d’Holiday Inn, et ceux de Vélib ont décidé de mettre leurs forces en commun pour lutter contre les conséquences de la sous-traitance sur les salaires et les conditions de travail.

La manifestation partira de la mairie du XIVème arrondissement ce mardi 12 décembre à 12h30 pour rejoindre la direction régionale de la SNCF, rue de Commandant-Mouchotte, en passant par l’hôtel Holiday Inn situé avenue du Maine.

Le mouvement compte déjà de premières victoires.

Après 15 jours de grève, du 14 au 18 novembre 2017, les salariés de Vélib ont obtenu pour ceux qui le souhaitent la reprise de leur contrat de travail avec leur ancienneté et leurs acquis chez le nouveau prestataire, et pour les autres un départ volontaire à la hauteur des moyens de ce prestataire et de la Ville de Paris !

Chez Onet, 41ème jour de grève : depuis le 2 novembre les personnels sont massivement en grève avec leur syndicat SUD Rail. Ils réclament des garanties sur l’application de la loi en cas de transfert de marché, le maintien des accords salariaux et d’organisation négociés avec leur ancien patron, l’application de la CCN de la manutention ferroviaire pour toutes et tous, le panier à 4 euros par jour, l’embauche de 7 CDD en CDI, et refusent la clause de mobilité. Après une belle manifestation ce samedi 9 décembre dans les rues de St Denis, la victoire est proche. 90% des revendications sont déjà satisfaites !

À l’hôtel Holiday Inn, 54ème jour de grève ! Les grévistes, très déterminés, partirons le 15 décembre à Londres pour manifester devant le siège d’Intercontinental, maison mère de la chaine hôtelière. Ils demandent l’internalisation et leur embauche directe, le respect des contrats de travail, la suppression de la clause de mobilité, l’augmentation des qualifications et des salaires, avec le passage en catégorie B, le respect des accords de site passés sur la durée du travail, le paiement de toutes les heures travaillées, le versement d’une prime de panier, comme pour les salarié(e)s de l’hôtel, l’attribution d’une prime de 13ème mois, égale à 1/12e du salaire annuel, la suppression de l’abattement de 8 % sur la base des cotisations.

Mêmes patrons, mêmes combats !

Tous ces conflits ont en commun une réalité : celle de la précarité qu’induit la sous-traitance. C’est la raison pour laquelle cette manifestation fait converger des luttes victorieuses et des luttes encore en cours autour du combat contre les ordonnances “travail” de ce Gouvernement et la casse du code du travail. Soyons nombreux avec eux !

 

Nov 30

Manifestation pour l’emploi, et contre le chômage et la précarité

Télécharger (PDF, 565KB)

Nov 28

À la reconquête de la Sécurité sociale !

Télécharger (PPTX, 1.75MB)

Nov 26

Le SPAN-CGT a un nouveau secrétaire général !

Ce jeudi 23 novembre, le SPAN-CGT a tenu son assemblée générale annuelle. La salle était comble et l’ordre du jour chargé : bilan de l’année 2016 et point sur l’actualité syndicale et sociale 2017, préparation du cahier revendicatif pour 2018, élection de la commission exécutive et de la commission financière de contrôle, constitution du bureau et élection du nouveau secrétaire général.

L’année 2016 a été marquée à l’Assemblée par une nouvelle progression du SPAN-CGT aux élections professionnelles et par les négociations sur les rémunérations et les retraites. À cet égard, le SPAN rappelle qu’il ne peut y avoir de discussion sérieuse sans information complète des syndicats. Il renouvelle sa demande de démocratisation de la prise de décision à l’Assemblée.

La priorité pour 2018 restera la bataille pour l’emploi et la défense du statut de la fonction publique parlementaire.

Alors que le Règlement intérieur de l’Assemblée prévoit un effectif de 1351 emplois permanents, près d’un poste sur cinq n’est pas pourvu ! Pour faire face à l’augmentation continue de l’activité, l’Assemblée recrute de plus en plus de contractuels, dont les rémunérations sont mauvaises et la précarité totale, et un nombre de tâches croissant est externalisé. L’élasticité des horaires comme la charge de travail des fonctionnaires titulaires servent in fine de variable d’ajustement.

Le résultat est sans ambiguïté : pression  et précarité se généralisent à tous les niveaux hiérarchiques et dans tous les champs d’activités. C’est la raison pour laquelle il est urgent de recruter et de mettre fin à la multiplication des régimes en intégrant les contractuels qui occupent des emplois permanents.

En fin d’AG ont été élus les membres des instances collégiales du syndicat. Alain Fauchoux, ouvrier professionnel au département du génie électrique a été élu à l’unanimité. Il prendra la suite de Philippe Thiénard, également ouvrier professionnel et chef des déménageurs.

C’est autour d’un verre de l’amitié que les camarades du syndicat ont pu fêter cette passation de relai et prendre de l’énergie pour les nombreuses luttes qui s’annoncent à l’Assemblée, comme dans le reste du pays.

C’est par une lutte organisée que s’obtiennent les victoires. La CGT en fait régulièrement la démonstration. Quel que soit votre statut à l’Assemblée, adhérez à la CGT ! Le SPAN-CGT est ouvert à tous les personnels occupant un emploi permanent (bulletin d’adhésion ici), tandis que la CGT des collaborateurs parlementaires est ouverte à ces derniers.

Articles plus anciens «