Archives pour la catégorie Manifestation

Journée d’action intersyndicale du 13 octobre pour les salaires et pour l’emploi !

Après le passage en force de la réforme des retraites, le pouvoir d’achat et l’augmentation des salaires, des pensions et des minima sociaux sont toujours les revendications prioritaires pour le monde du travail.

Face à l’urgence sociale, la CGT a formulé plus de 100 mesures immédiates, construites autour de 5 axes prioritaires :

  • les salaires dont la CGT demande l’indexation sur l’inflation, ainsi que la revalorisation du Smic à 2000 euros pour faire face à l’inflation et un conditionnement des aides publiques aux entreprises à un avis conforme du CSE ;
  • les retraites, et notamment la négociation des retraites complémentaires AGIRC-ARRCO, les départs anticipés pour pénibilité et l’aménagement des fins de carrières ;
  • la démocratie sociale dont les questions de libertés syndicales, les moyens alloués aux représentant·es du personnel pour revenir sur les « ordonnances Macron » ;
  • le chômage, avec la remise en cause des violentes réformes du Gouvernement qui ont drastiquement réduit les indemnités des privés d’emplois ;
  • l’égalité femmes/hommes pour garantir l’égalité salariale, la révision de l’index égalité et la lutte contre les violences sexistes et sexuelles au travail.

Dans le cadre d’une mobilisation à l’échelle européenne, avec l’ensemble des confédérations syndicales nationales, dont celles auxquelles sont affiliés les trois syndicats de l’Assemblée nationale, la CGT appelle à la mobilisation le vendredi 13 octobre.

Le SPAN-CGT se joint à cet appel unitaire et invite les collègues à participer à la journée d’action et aux manifestations qui seront organisées partout en France.

C’est d’autant plus important que nous aurons aussi, à l’Assemblée, des luttes à mener prochainement pour obtenir des concours massifs, la révision du cadre d’emploi des contractuels, la mise en œuvre pour toutes et tous des mesures salariales annoncées en juillet par le Gouvernement et l’activation de la « clause de revoyure ».

RENDEZ-VOUS À LA MANIFESTATION PARISIENNE : 14 heures, trajet : place d’Italie – Invalides


Télécharger le tract

Télécharger le préavis

Réforme des retraites : on ne tourne pas la page : rendez-vous le 6 juin

Chères collègues, Chers collègues,

Depuis le mois de janvier, des millions de travailleuses et de travailleurs ont signifié leur refus total de la « réforme » des retraites injuste et brutale présentée par la Première ministre. Cette « réforme » a depuis été adoptée en application de l’article 49, alinéa 3 de la Constitution, et promulguée par le Président de la République.

Le SPAN-CGT et Solidaires-Assemblée nationale se sont associés à chacune des journées d’action pour refuser ce qui fait le cœur de cette « réforme » : le report de l’âge de légal de départ à la retraite et l’accélération de l’allongement de la durée de cotisation.

Les conséquences de ces deux seules mesures seront extrêmement préjudiciables aux personnels de l’Assemblée, soumis à un travail de nuit fréquent tout au long de leur carrière et à une irrégularité du rythme de travail consubstantielle à la nature des activités de l’Assemblée. Elles le seront plus encore pour les personnels des corps techniques au regard de la pénibilité des métiers exercés.

Cette « réforme » intervient en outre dans un contexte très particulier à l’Assemblée : celui d’une pénurie d’effectifs de plus en plus aiguë, qui rend d’autant plus compliquée la prise au moment opportun des repos compensateurs au détriment de la santé des personnels, sans évoquer les enjeux de déroulé de carrière, de conciliation entre vie personnelle et professionnelle, de sens au travail…

Dans ce contexte, nos organisations prennent acte de la volonté du Collège des Questeurs de transposer la réforme à l’Assemblée, ainsi que de sa position d’ouverture et de dialogue, mais maintiennent leur opposition de principe à cette transposition.

Répondant à l’appel de l’intersyndicale nationale, les syndicats SPAN-CGT et Solidaires-Assemblée nationale vous invitent à participer le plus massivement possible aux manifestations qui seront organisées dans tout le pays.

Rendez-vous nombreux, mardi 6 juin à 14 heures, à la place des Invalides !

Télécharger le tract

Télécharger le préavis

 

Réforme des retraites : un 1er mai unitaire et populaire pour le retrait !

Chères collègues, Chers collègues,

Le 14 avril, le Conseil constitutionnel a validé l’essentiel des dispositions de la réforme des retraites et déclaré irrecevable la première demande de référendum d’initiative parlementaire qui lui a été soumise. Une seconde demande sera examinée le 3 mai.

Ces décisions n’ont pas amoindri le rejet de cette « réforme » brutale et injuste qui foule aux pieds notre modèle social solidaire.

Bien que la loi ait été promulguée, l’opposition reste toujours aussi massive et la colère continue de gronder. Les actions se poursuivent dans de nombreux secteurs d’activité, y compris au moyens de dispositifs sonores portatifs.

L’intersyndicale appelle à faire du 1er mai une journée de mobilisation massive, unitaire et populaire contre la casse du système de retraites.

Elle invite tous les travailleurs et travailleuses, jeunes, retraités comme l’ensemble de la population à s’y rendre massivement, entre collègues de travail, amis, en famille pour obtenir l’abrogation de la « réforme ».

Répondant à l’appel de l’intersyndicale nationale, les syndicats SPAN-CGT, SNAFAN- FO et Solidaires-AN vous invitent à participer le plus massivement possible aux manifestations qui seront organisées dans tout le pays.

Pour celles et ceux qui seront à Paris, les syndicats de l’Assemblée vous proposent un point de rendez-vous à 13 heures 30 au restaurant De l’Autre Côté situé au 7, rue Léon-Jouhaux.

Rendez-vous nombreux, lundi 1er mai à 14 heures, à la place de la République !

Télécharger le tract

Réforme des retraites : une détermination intacte pour obtenir le retrait ! Grosse mobilisation le 13 avril !

Chères collègues, Chers collègues,

Le 14 avril, le Conseil constitutionnel rendra sa décision sur la constitutionnalité du projet de « réforme » des retraites et sur la conformité de la proposition de loi demandant l’organisation d’un referendum d’initiative partagée.

Comme l’ont prouvé les onze précédentes journées d’action, cette « réforme » est très majoritairement rejetée par la population. Depuis le mois de janvier, des millions de travailleuses et de travailleurs se sont mis en grève et sont descendus dans la rue pour dire non au report de l’âge de départ à la retraite et à l’accélération de l’augmentation de la durée de cotisation.

La journée d’action du 13 avril doit être la plus massive possible pour réaffirmer avec force que nous refusons de cotiser plus longtemps et de partir plus tard à la retraite. Malgré les tentatives de minoration du mouvement, les effets des grèves dans certains secteurs commencent à se faire sentir sur l’économie : ce n’est pas le moment de lâcher !

Répondant à l’appel de l’intersyndicale nationale, les syndicats SPAN-CGT, SNAFAN-FO et Solidaires-AN vous invitent de nouveau à participer à la prochaine journée d’action.

Rendez-vous nombreux

Jeudi 13 avril à 14 heures

À la place de l’Opéra !

 

Télécharger le tract

Télécharger le préavis

Réforme des retraites : l’intersyndicale reste déterminée à obtenir le retrait !

Chères collègues, Chers collègues,

La mobilisation continue ! Les manifestations demeurent fournies, dans les petites comme dans les grandes villes et les grèves se poursuivent dans plusieurs secteurs d’activité.

La pétition intersyndicale compte aujourd’hui plus d’un million de signatures, soit un cinquième de celles requises pour que soit organisé un référendum d’initiative partagée. Si cette demande de référendum était jugée conforme par le Conseil constitutionnel, elle suspendrait la réforme pendant les neuf mois précédant le vote.

Par ailleurs, en soutien au puissant mouvement populaire débuté en janvier, le front soudé des confédérations syndicales nationales a saisi le Conseil constitutionnel le 27 mars dernier d’éléments solides relatifs à la procédure utilisée pour examiner la « réforme ».

En dépit du refus persistant de dialogue social, les jeux sont donc loin d’être faits ! Il est indispensable de rester mobilisés, car le maintien dans la durée d’une forte pression dans la rue est une condition nécessaire au retrait du texte.

Répondant à l’appel de l’intersyndicale nationale, les syndicats SPAN-CGT, SNAFAN-FO et Solidaires-AN vous invitent de nouveau à participer à la prochaine journée d’action.

Rendez-vous nombreux

Jeudi 6 avril à 14 heures

À l’esplanade des Invalides 

Télécharger le tract

Télécharger le préavis